La Cie Sterenn

Après des études aux Beaux-Arts, Jean Lucas a été l’un des fondateurs de "l’Institut Cie", dont les créations ont été jouées des centaines de fois, en France et dans le monde entier et couronnées par plusieurs prix.

Raymond Devos avec qui la troupe était en contact étroit écrivait, enthousiaste, à leur propos : "Ce sont des comédiens, ils ont l’habileté et des idées, des audaces étonnantes. C’est absolument formidable. Prodigieux !".(Le Matin)

Jean Lucas y incarne déjà le personnage de Wilson dont la presse dit "et le tout est irrésistible car parmi eux, il y a un clown, un vrai, celui qui rate tout, qui se trouve toujours là où il ne faut pas et qui fait crouler la salle de rire." (Le Quotidien de Paris).

A partir de 2001, il décide de se consacrer à un travail en solo autour de son personnage : c’est la naissance de la Compagnie Sterenn, à Nantes, centrée sur le travail clownesque. Ce travail aboutit en 2002 au solo "Monsieur Wilson".

Il a été joué, entre autres en première partie de Buffo au théâtre du Ranelagh à Paris, dans la plupart des festivals de rue en France, mais aussi à l’Etranger, en Hollande, Belgique, Espagne et Allemagne et, en 2009, en Australie, au festival d’Adelaïde.

Fin 2010, c’est le début d’un nouveau travail, un duo avec Anthony GORIUS et Jean LUCAS, "Little Big Men", rencontre du clown et de la marionnette, qui connait un grand succès depuis 2012.